L’atelier mosaïque est animé par Nadia et Patricia principalement mais aussi parfois par des remplaçants comme Laetitia. Patricia s’est formée par des stages en formation continue.

 

De 4 à 9 résidents participent à cet atelier à chaque séance. Ce ne sont pas toujours les mêmes résidents, presque tous y participent, mais à tour de rôle.

 

L’atelier a lieu pendant les temps du centre d’activité de jour, matins ou après-midis, 3 fois par semaine, en moyenne.

 

Cela se passe dans une salle dédiée à cet atelier, situé au cœur du parc de l’établissement. Sa situation centrale fait que parfois des résidents viennent faire un « coucou », ou bien simplement pour se réchauffer l’hiver. La chatte « Minette » aime bien venir à la mosaïque, voisine de sa gamelle, car elle y aime la chaleur de la salle et des personnes présentes.

 

Les réalisations sont soit des choses personnelles, soit des commandes particulières.

 

 

 

Activité mosaïque

 

Les étapes de réalisations d’une œuvre :

Tout commence par le choix d’une réalisation, puis une photocopie décalquée sur une planche en bois, qui permet de tracer le contour d’un modèle.

Ensuite on coupe avec une pince des émaux bruts (de la céramique coloré) ou des chutes de carrelage de différentes épaisseurs (pour donner du relief aux œuvres) en triangle, en carré ou en rectangle. On choisit les couleurs qui sont très variées…

Puis on colle ces morceaux de mosaïque sur la planche avec un pinceau et de la colle à bois.

Une fois tous les morceaux collés, on fait l’entourage avec des baguettes en bois, sciées, collées et pointées.

Vient l’étape du joint fait avec un mélange d’eau, de ciment et éventuellement du sable et des pigments de colorants.

Après un temps de séchage, on nettoie le surplus de joint avec une éponge ou un chiffon et du vinaigre blanc.

La dernière étape consiste à peindre l’entourage.

 

 

Les émaux viennent d’un magasin de Saumur qui vend des émaux de Briare, autrement utilisés en revêtement mural. Les supports en bois sont en aggloméré de 2,50 m x 1,20 m, découpés dans une usine de bois à Beaufort-en-Vallée.

 

Les participants sont autonomes dans le choix des modèles, le choix des couleurs, et dans la préparation, le rangement et le nettoyage.

Les qualités indispensables pour faire de la mosaïque sont la minutie, la concentration, la patience et le sens de l’esthétisme.

  • w-googleplus
  • w-facebook
  • w-twitter
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now